es    en    it    pt    fr   
 

f

x

 

Les traitements pour la paralysie cérébrale

Le traitement chirurgical appliqué pour la paralysie cérébrale ainsi que d’autres pathologies similaires (AVC, séquelles de traumatismes, parésie spastique et spasticité en général)  a pour objectif de minimiser les séquelles physiques causées par ce type de pathologies. Ce type de traitement ne soigne pas directement la cause principale (à savoir le trouble neurologique), mais souvent, il résulte très effectif pour améliorer la qualité de vie des patients. Normalement, il est conseillé dans un premier temps d’aborder ces situations sous un point de vue moins traumatique et, lorsque la situation stagne ou même ralentit, nous pouvons continuer à avancer avec les indications des professionnels.
Les traitements de kinésithérapie permettent d’obtenir de bons résultats lorsqu’ils sont bien indiqués et pratiqués et permettent au patient la meilleure qualité de vie possible.
Le choix du traitement à suivre (ou le moment de le commencer) est difficile dû à plusieurs facteurs : situation économique, diversité des traitements, différents avis professionnels, mais aussi la variabilité des profils des patients.

Nous avons toujours pris en compte toutes les possibilités et nous cherchons à être à jour dans  ce domaine professionnel. Jamais nous ne réalisons une intervention juste pour la faire. Notre objectif principal est d’orienter le choix parfois difficile du meilleur traitement pour le patient et, si jamais quelque chose nous échappe, nous vous dirigerons vers des professionnels  indiqués pour cela, car, le seul but est de trouver la meilleure qualité de vie pour vous ou votre entourage.
Entre toutes les différentes possibilités, nous avons décidé de travailler pour la pratique et le développement d’une technique chirurgicale qui arrive souvent à obtenir des résultats vraiment surprenants. Nous avons les connaissances nécessaires, une équipe multidisciplinaire et l’expérience dans des centaines de patients avec différents objectifs à atteindre.

Diverses questions se présentent, nous essayerons de les résumer:

Qu’offrons-nous? Principalement un traitement chirurgical très passif pour l’amélioration de la spasticité et la fonctionnalité des muscles. Le traitement chirurgical est spécifique à chaque patient et sa pathologie, il a pour objectif:
-Une plus grande amplitude des mouvements des membres inférieurs et supérieurs, ce qui permet une amélioration des marches pathologiques et d’augmenter les possibilités de traitement réalisés par des spécialistes en réhabilitation (kinésithérapeutes principalement).

-Une réduction de la douleur musculaire permettant de réduire les possibles postures pathologiques.
-prophylaxie des articulations. Cela attire peut-être moins l’attention  pour le patient mais peut éviter les luxations et déformations futures.

-Des améliorations dans la déglutition et salivation excessives.

Comment cela se fait? La fibrotomie graduelle, myoténofasciotomie sélective et la miofibrofasciotomie sont des techniques chirurgicales qui se réalisent, bien sûr, dans une salle d’opérations, généralement sous anesthésie générale mais sans intubation. Pour une correcte réalisation, on utilise du matériel spécialement fait pour cela, sous les ordres d’un chirurgien et avec l’aide d’infirmières instrumentistes avec des connaissances spécifiques. Le chirurgien décide et dirige le processus à suivre pour chaque cas.

Quelle est la différence par rapport à d’autres techniques? L’objectif principal de cette chirurgie est d’éliminer totalement ou partiellement la fibrose musculaire ou myofasciale qui empêche un correct mouvement de l’articulation et produit de la douleur. Nous ne réalisons aucune élongation, raccourcissement ou transposition musculaire ou des tendons. Tout cela est réalisé avec des instruments spécialement crées pour ne pas avoir des cicatrices, il n’y a pas besoin de points de suture  et il n’est pas  nécessaire une immobilisation du patient.

Quelles sont les avantages par rapport à d’autres techniques?

1-Les soins postopératoires peuvent se réaliser à la maison.

2-Bas risque d’infection car il n’y a pas de cicatrices ou de coupures de la peau.

3-Rapide retour à l’activité normale du patient puisqu’il n’y a pas d’immobilisation (plâtre) ni de coupures au niveau de la peau.

4-Faibles probabilités de complications allergiques et d’intoxication car rien n’est introduit dans les tissus traités.

5-Permet d’avancer dans les autres techniques de réhabilitation. Pas besoin de repos absolu et facile réincorporation aux différentes activités d’une façon progressive.

Quelles sont les complications que nous pouvons retrouver?

1-Hématomes dans les zones intervenues. Il suffit d’appliquer de la glace ou une pommade ou un  médicament spécifique s’il est nécessaire.

2-Si jamais il y a des problèmes avec la coagulation, il faudra suivre un traitement pré et post chirurgical.

 

Quelles sont les pathologies que nous pouvons traiter?

La plus grande majorité de nos patients ont une paralysie cérébrale o une lésion cérébrale acquise (AVC, accident avec traumatisme cranio-encéphaliques, etc.) ayant des séquelles très similaires à celles de la paralysie cérébrale. Nous pouvons les classifier de la façon suivante:

-lésion cérébrale congénital spastique : paralysie cérébrale, parésie spastique, hémiplégie, quadriplégie, etc.

-lésion cérébrale acquise: séquelles d’AVC, séquelles d’accidents de la route, séquelles d’accidents du travail, etc.

-Autres pathologies telles que les contractures musculaires sévères, la douleur chronique musculaire, la fibromyalgie, la douleur myofasciale chronique et le syndrome du tunnel carpien.  Souvent, cette technique chirurgicale est effective avec d’autres pathologies qui ne s’améliorent pas avec d’autres techniques de réhabilitation. Pour une chirurgie de ce type de pathologies, on utilise des techniques d’anesthésie non générale (anesthésie locale, épidural, etc.)

Quelle est l’âge conseillé pour une intervention en cas de paralysie cérébrale, parésie ou similaires?

C’est une décision du chirurgien et ça dépend de la situation du patient et des traitements qu’il suit. Il n’y a jamais deux cas similaires donc il n’y a jamais deux mêmes réponses. D’une façon générale, les meilleurs résultats sont obtenus aux plus jeunes âges (à partir de trois ou quatre ans).

Quels sont les objectifs à atteindre?

Cette question est à discuter lors de la consultation, une fois de plus, il n’y a jamais deux cas similaires donc il n’y aura jamais les mêmes objectifs à atteindre. Nous avons déjà expliqué d’une façon générale la technique chirurgicale, mais le résultat dépend surtout du patient, de son état et de l’expérience des professionnels qui le traiteront. Le chirurgien pourra aussi vous donner son point de vue objectif pour que vous puissiez prendre la décision d’opérer ou pas en ayant le plus de références possibles.

Quels sont nos objectifs?

Nous essayons d’orienter le patient et de l’aider en lui proposant le traitement le plus indiqué pour sa situation. Pour cela, nous travaillons avec des professionnels de haut niveau avec une excellente formation et une grande expérience et qui cherchent à avoir les plus de connaissances possibles pour aider à l’amélioration des traitements.

Web

Comentarios en: Les traitements pour la paralysie cérébrale

    No existen comentarios para este artículo, ¿quieres ser el primero?

Deja un comentario

Desliza el botón para enviar el formulario.